Little Nightmare est un jeu perturbant, dans le sens positif du terme. Le jeu ne se contexte pas dans le schéma classique de vaincre le mal. Il explore les profondeurs de nos pensées en exploitant les plus grandes peurs de notre enfance qui ne nous ont pas vraiment quittées. Découvrez ce jeu.

Histoire et contexte du jeu

Dans Little Nightmare, on incarne Six, un jeune garçon piégé dans le Maw, un vaisseau qui semble être le monde des personnages  avec les pensées les plus sombres. Le principal objectif est d’explorer les environnements effrayants du vaisseau pour trouver un moyen de s’échapper. Équipé de rien de plus qu’un briquet, on doit remuer nos méninges pour passer d’une pièce à l’autre, résoudre les casses têtes et se faufiler derrière les résidents du vaisseau.

L’histoire n’est pas très exposée dans le jeu. Le joueur devra lui-même découvrir et comprendre chaque situation. Toutefois le jeu envoie des petites notifications si on se perd vraiment. L’environnement du Maw est très effrayant et l’eau y joue un rôle important. Cette dernière est toujours présente, en s’infiltrant à travers le vaisseau et en laissant des résidus moisis.

Le gameplay

Les contrôles du jeu sont présentés de manière dépliante. La structure de base du jeu permet de progresser d’une pièce à l’autre en résolvant des casse-têtes en utilisant différentes méthodes. Ce système s’apparente au système du jeu Machinarium. On peut sauter, grimper, ramasser ou jeter des objets et utiliser un briquet pour avoir plus de lumière. On rassemble tous ces composants pour avancer dans une pièce qui, soit sa porte, soit sa fonctionnalité est verrouillée.

Les types de casse-tête varient d’une pièce à l’autre, mais sont généralement résolus par une combinaison de leviers de traction, d’appuis sur des boutons et de recherche de clefs. Il faut ramasser tous des objets qu’on rencontre, car cela pourrait servir, et on doit monter des boîtes et des meubles.

Les pièces dans le Maw ne sont pas tout à fait inhabitées. Des fois, on est confronté aux habitants vivants du Maw et pour les éviter on doit rester dans l’ombre, marcher discrètement et créer diverses distractions. S’ils nous repèrent, on doit vite résoudre le défi de la pièce et s’échapper.

Little-Nightmares-mon-test

Visuel et Audio

La conception du jeu est brillante quand on le considère dans le contexte qu’il veut exprimer. L’environnement est sombre et effrayant avec juste une petite quantité de lumière. Lorsqu’on arrive dans une pièce lumineuse, on se soulage un petit moment et on se sert de la lumière au maximum.

Le décor des pièces change en fonction de ce qui s’y passe. Généralement on y trouve une cage avec des serrures, un lit pliant avec des sangles pour garder les occupants en place, et un solitaire crochet de viande. Il y a assez de visuels pour compléter les pièces manquantes de l’histoire. Certaines de ces pièces suscitent une grande sensation d’effroi, on arrive même à imagine les activités sordides qui s’y sont déroulées.

L’audio du jeu est aussi terrifiant. Il n’y a pas de musique de fond et les effets sonores sont minimalistes et cauchemardesques.

En gros Little Nightmare est un jeu créatif et captivant, bien que le manque de récit lui attribue un petit côté abstrait.